lundi 20 mai 2013

St-Martin à la Martinique


Dimanche, 24 mars au mardi, 8 avril : le lagon à Marigot, St-Martin
Une petite explication: St-Martin est une île mi-française (partie Nord), mi-hollandaise (partie Sud nommé St-Marteen). Dans la partie ouest de l'île, il y a un lagon (sorte de grand lac) accessible par 2 ouvertures, une du côté français (Baie de Marigot) et une du côté hollandais (Simpson Bay). Nous sommes entrés dans le lagon par Marigot. Une fois à l'intérieur, c'est généralement très calme - même si les vents sont forts, les vagues restent assez petites.

C'est donc un endroit très agréable pour y faire des travaux et se reposer. En plus, il y a un gros magasin d'équipements de bateaux à prix très abordables. Nous y avons donc passé 2 semaines pour faire des travaux sur Vomo, se mettre à jour dans les courriels et le blog, rencontrer des navigateurs québécois (quelques 5à7 dont un pour la fête d'Eugène 3 de Aloha Spirit) et visiter les alentours.
 

Apéro sur Ambrosie, une "gang" de joyeux lurons...

 
Puisque Marigot est français, on y retrouve des produits du style croissants, pains au chocolat, baguettes, des tonnes de fromages et pâtés, etc - très dur pour le tour de taille... Pour avoir un accès Internet, on se rendait à une petite crêperie bretonne où on prenait le lunch...bonnes crêpes et bons paninis. Nous nous sommes également promenés plusieurs fois dans la ville de Marigot, avons visité le fort d'où nous avions de merveilleux points de vue et sommes allés à quelques reprises au marché de poisson pour se procurer du poisson frais.


St-Martin, Lagon - Nouveau jouet...
Lagon St-Martin - Nouvel amusement from Lise Monette on Vimeo.

St-Martin, Baie de Marigot (avec les mats du Falcon Maltress au fond)

St-Martin, ville de Marigot

St-Martin, ville de Marigot côté montagne

St-Martin, Marigot- Marché local

St-Martin, Marigot - Resto au 2e étage, les arbres sont véritables et passent au travers du plancher et du toit

Une journée, nous avons pris l'autobus local pour aller à Philipsburg du côté hollandais - c'est là que les bateaux de croisière accostent. Les 2 rues longeant le bord de mer sont pleines de boutiques (bijoux, vêtements, etc) et restaurants. Il y a également une longue promenade le long de la plage - celle-ci est d'ailleurs envahie de chaises longues et parasols placés en rangée et offerts en forfaits du style "2 chaises, un parasol et un sceau de 5 bières pour 15-20$". Nous avons profité de cette visite pour faire un arrêt chez Cost-U-Less, magasin entrepôt style Costco mais sans carte de membre. On en a profité pour faire du réapprovisionnement à bon prix.
 

St-Marteen, Phillipsburg - Mosaique de la carte de l'île  dans le trottoir (lagon est le gros lac à gauche)

St-Marteen, Philipsburg - Plage pour les nombreux touristes des bateaux de croisière

St-Marteen, Philipsburg

St-Marteen, Philipsburg - Assis dans les chaises, ils ne voient que le dos du voisin d'en face...


St-Marteen, Philipsburg


St-Marteen, Philipsburg- Benoît et Johanne sur le trottoir bordant la plage

 Mardi, 9 avril : Grande Case
Nous avons quitté le lagon à 8h30 le matin pour se rendre un peu plus au Nord, à Grande Case. Belle baie avec eau claire - nous en avons profité pour louer 2 équipements de plongée (un pour Johanne et l'autre pour Benoît - je ne fais pas de plongée bouteille) et caréner la coques des 2 bateaux (enlever les coquillages et l'herbe).
 


St-Martin, Grande Case- Benoît en carénage

St-Martin, Grande Case - Normand et Johanne devant le mouillage, Vomo est au centre au loin


Tous les mardis de la saison hivernale a lieu la soirée "Les mardis de Grande Case" : la rue est fermée à la circulation et les artisans installent des tables pour vendre leurs produits. Il y a de la "musique live" - musiciens et chanteurs- à plusieurs endroits et les restos débordent. Lors de notre passage, c'était le dernier de la saison et il y avait beaucoup d'atmosphère - on a même eu droit à un défilé costumé et musical dans la soirée. Nous avons mangé des côtes levées cuites sur charbon de bois dans un "lolo", restaurant local à prix abordable (les restos français sont plutôt dispendieux). C'est une soirée dont on se souviendra...on y reviendra sûrement l'an prochain.
Grande Case - restos sur la plage

Grande case- Johanne, notre dent sucrée, attirée parl les gateaux

Grande Case- produits locaux dans de belles bouteilles peintes à la main

Grande Case- Crêpes bretonnes sur la rue



Grande Case- Défilé nocturne

Grande Case

Grande Case

 





St-Martin, Grande Case - Défilé-2 from Lise Monette on Vimeo.
Mercredi, 10 avril : Anse Marcel


En avant-midi, on va faire de l'apnée au Rocher Créole puis on va dîner au Calmos, resto sur le bord de la plage. On dîne les 2 pieds dans le sable (excellente assiette de poisson du sud: bourse) et on en profite pour prendre nos courriels une dernière fois- on sait que nous n'aurons pas d'accès Internet pour quelques jours.
 

Grande Case - Resto Calmos- on prend nos courriels

Grande Case- Resto Calmos

Grande Case- "terrasse" du resto Calmos


Grande Case vu du mouillage


En début d'après-midi, on quitte pour Anse Marcel (un peu plus au nord). Arrivés sur place, les capitaines vont faire les douanes de sortie du pays et veulent se procurer du diesel - la marina n'en vend plus.

Mouillage très rouleur, on ne dort pas très bien.


Anse Marcel

Jeudi, 11 avril : Ile Fourchue
On se rend à Pinel et Tintamarre pour faire de l'apnée (parc protégé) mais toutes les boules (moorings) sont prises - on continue donc notre chemin. Nous y reviendrons l'an prochain.

On arrive à l'Île Fourchue en début d'après-midi. C'est une île déserte et un magnifique mouillage. C'est sauvage et très calme. On en profite pour faire un peu de lecture et se baigner - c'est un endroit "coup-de-cœur" et on décide que l'on reviendra ici l'an prochain pour quelques jours.

Ile Fourchue


Ile Fourchue - 2 Kayakistes

Ile Fourchue - Coucher de soleil vu de Vomo


Vendredi et samedi, 12 et 13 avril : St-Kitts
Vendredi, navigation de près de 8 heures pour se rendre à Basse-Terre à St-Kitts. C'est une île volcanique et les nuages s'accrochent au sommet du volcan. Le mouillage est complètement ouvert sur la mer et pas du tout confortable.

Eustasia en face de St-Kitts- ile volcanique


En fin d'avant-midi samedi, on va se promener dans la ville, on dîne dans un resto d'un filet de poisson, sauce aux bananes vertes (très bon) et on prend un tour de l'île de 3 heures avec un chauffeur de taxi-guide. On visite entre-autres la forteresse de Brimstone avec des vues époustouflantes sur la mer et l'île volcanique Eustasia. L'intérieur de la forteresse est bien aménagé et on y raconte le mode de vie de l'époque pour chaque classe d'habitants: les officiers, les soldats, les femmes et les enfants, les esclaves.

St-Kitts- ville de Basse-Terre

St-Kitts- Lunch au resto avec poisson, sauce aux bananes vertes

St-Kitts- resto coloré

St-Kitts-sur la route

St-Kitts- Université de médecine

St-Kitts- Arbre à rhum...

St-Kitts, Forteresse de Brimstone from Lise Monette on Vimeo.
St-Kitts-  Forteresse de Brimstone

St-Kitts- Forteresse de Brimstone

St-Kitts- Forteresse de Brimstone

St-Kitts- Intérieur de la  Forteresse de Brimstone



St-Kitts- Forteresse de Brimstone


St-Kitts- Forteresse de Brimstone


St-Kitts- Forteresse de Brimstone: pluie et soleil, on a droit à un bel arc-en-ciel
St-Kitts- Forteresse de Brimstone



Le guide nous explique qu'il n'y a qu'une seule plage à St-Kitts et que le tour de l'île est surtout constitué de falaises. On arrête à Black Rock où comme le nom le dit, les rochers sont noirs. Localisé du côté Atlantique, les vagues qui y entrent sont très fortes et créent un spectacle assez impressionnant.
St-Kitts - Ancienne plantation de canne à sucre avec les vestiges du moulin à vent
 

St-Kitts - Les aigrettes mangent les moustiques envahissant les vaches


St-Kitts- Unique plage de l'île - Sable noir (volcanique)


St-Kitts - Black Rock

St-Kitts, Blackstone from Lise Monette on Vimeo.
St-Kitts - Ciel envahi par la fumée des feux des champs de canne à sucre (forte odeur)
On est surpris d'apprendre qu'il y a 2 écoles de médecine et une école de vétérinaires sur l'île...

Du dimanche, 14 au mardi, 16 avril: Névis
Arrivés en début d'après-midi à Charlestown, Névis, nous sommes allés nous promener sur la belle plage.  Il y a un hôtel de luxe Four Seasons mais il est presque désert à ce temps-ci de l'année. Nous sommes arrêtés prendre un rhum punch (filles) et une bière (gars) dans le petit bar-resto très coloré Sunshine.
 

Névis- Resto-bar Sunshine

Névis- sur la "terrasse" du Sunshine


Lundi, journée de menus travaux.

Mardi, journée de visite avec John, chauffeur de taxi-guide. Nous ferons le tour de l'île en arrêtant dans des anciennes plantations de canne à sucre converties en hôtels de luxe.
 
Névis- Notre guide John et Benoît achetant des corossols à une marchande de fruits sur la rue

Névis- Corossol (fruit) dans l'arbre

John nous amène d'abord voir un ancien hôtel de 1774 actuellement aménagé en bureaux gouvernementaux et un bain où l'eau vient de la terre et est toujours à 107 degrés Farenheight.
 
Névis - Bureaux gouvernementaux dans un ancien hôtel de 1774

Névis- Bath house où l'eau vient de la terre à température constande de 107 degrés F.

On visite ensuite l'Ermitage où nous sommes accueillis par des singes sauvages qui se sauvent dès notre approche. L'hôtel est en bois d'origine et magnifiquement restauré.


Névis - Singes sauvages

Névis - L'Ermitage

Névis- Bungalow à l'Ermitage: à louer...

Névis- Ermitage- Four à pain

Névis- Ermitage- Salon d'accueil de l'hôtel

Névis- Ermitage - Bar de l'hôtel

Névis - Ermitage- Salle à manger



Le Golden Rock, localisé en montagne, est un hôtel de grand luxe en plus d'un vrai jardin botanique. On y a pris le lunch sur une terrasse avec vue sur mer.
 
Golden Rock - Accueil extérieur


Golden Rock - Bar construit sous l'ancien four de la plantation


Golden Rock - l'ancien moulin à vent, aujourd'hui cnverti en suite nuptiale


Golden Rock - Entrée du resto


Golden Rock - Terrasse du restaurant


Golden Rock -


Golden Rock - Notre lunch


Golden Rock - Vue sur mer de notre table
 







Golden Rock - fruit ou autre inconnu

Golden Rock- Nénuphar

Golden Rock- Plante  "Oreilles d'éléphants"


Le Nisbett est très différent- localisé sur une magnifique plage. Les bâtiments y sont cependant moins intéressant.
 

Nisbett

Nisbette- Bungalows de l'hôtel


Nous avons beaucoup aimé Névis. C'est une très belle île et en plus, les gens y sont bien sympathiques.

Du mercredi 17 au jeudi, 18 avril: Montserrat-Guadeloupe
Nous avons quitté Névis un peu après 9 heures pour une navigation prévue de 6 heures vers Montserrat. Malheureusement, nous avons eu un grain un peu après le départ - on a réduit notre vitesse et attendu qu'il passe. Par la suite, nous avions le vent dans le nez et on s'est un peu déporté. La mer était également plus forte que prévu. Nous sommes finalement arrivés à Rendez-vous Bay, Montserrat à 17h30 après une journée assez sportive. Par chance, on avait préparé les sandwiches pour le lunch avant le départ...

Jeudi matin, nous avons quitté Montserrat à 6h30 en direction de Deshaies en Guadeloupe. La mer s'était un peu calmée, la navigation a été plus facile. Un grain nous a cependant accueilli juste avant l'entrée de la baie, on l'a laissé passer avant d'entrer...

On s'est ancré à 14h15...accueilli par nos copains du bateau Prana. Soirée tranquille de récupération.

Vendredi, 19 avril au lundi, 22 avril
Durant 3 jours, il ne fait vraiment pas beau. Fortes pluies et vents forts. On réussit à aller faire un tour au village entre 2 grains et on fait de menus travaux sur le bateau. Vendredi soir, apéro sur Vomo avec Panache et Prana. Ça fait 3 ans que les Prana naviguent dans les Antilles, ils nous transmettent plein d'informations précieuses sur les différentes îles. Le samedi soir, l'apéro a lieu sur Prana. Louise et Denis sont extrêmement généreux de leurs temps et de leurs connaissances- un gros merci à tous les deux.


Lundi, la journée s'annonce plus belle. Les Prana quittent pour Malendure (île Pigeon)- on les retrouvera plus loin. Quant à nous, on a décidé d'aller grimper la montagne au Nord de la baie- de l'autre côté, il y a une très belle plage. Au moment où on s'apprête à quitter nos bateaux, il y a un appel sur la radio VHF à l'effet qu'un catamaran dérive vers la mer. On regarde dehors pour s'apercevoir que c'est notre voisin; on a vu les navigateurs quitter le bateau il y a plus d'une demi-heure. On saute dans nos dinghys pour se rendre au catamaran en même temps que deux autres navigateurs. Les 4 gars embarquent sur le catamaran - par chance, les clefs sont dans l'ignition et ils peuvent partir le moteur. Johanne et moi se rendons à terre pour tenter de retrouver le couple navigateur pendant que les gars tentent de remonter l'ancre (problème de guindeau) et de ramener le bateau dans la baie. Finalement, ils ont sécurisé le catamaran et le couple est arrivé une vingtaine de minutes plus tard...très heureux du développement.

On se rend finalement faire notre excursion. Une heure et demie de marche dans la montagne dans un sentier de roches avec un bon dénivelé - c'est bon pour le cardio et les jambes... De l'autre côté, la plage est belle...on marche les pieds dans l'eau. Il y a un petit lolo...on s'arrête pour une bière (les gars) et un très bon punch coco (les filles). On retourne à Deshaies par la route - on dîne sur une petite terrasse avec vue sur la baie (Accras, porc colombo et flan au coco).

En après-midi, on prépare le bateau pour un départ demain matin.
 

Deshaies- les gars attendent les filles sous le seul coin d'ombre ...un palmier

Deshaies- ça monte...c'est bon pour le cardio

Deshaies- vue imprenable sur la baie

Ajouter une légende

Deshaies- de l'autre côté de la montagne, vue sur la plage



Deshaies - la montagne que nous avons escaladé

Deshaies- Petit lolo avec notre premier "Punch coco" pour les filles - délicieux
Deshaies - Pas besoin de tondeuse à gazon

Deshaies - sa corde n'est pas assez longue...

Deshaies- Jolie maison

Deshaies- Resto pour notre lunch

Deshaies- Intérieur du resto

Deshaies- Flan coco

Mardi, 23 avril: Malendure (Île Pigeon)
On quitte à 9h pour s'ancrer à Malendure à 11h15. Après le lunch, Johanne et moi partons avec nos chariots pour faire l'épicerie. Prana nous avait parlé du Cap Créole, un fumoir à poisson. Localisé près des 2 épiceries, ils ont une belle boutique où ils vendent leurs produits qui sont également distribués dans plusieurs épiceries de la Guadeloupe et de la Martinique. On a fait provision de rillettes de marlin (excellent), de thon, d'espadon, de thazard et de marlin fumé ainsi que de marlin et de dorade natures congelés sous vide. Excellents produits- adresse à conserver pour notre retour sur la Guadeloupe l'an prochain...

Note: Nous avons décidé de ne pas vraiment nous arrêter en Guadeloupe (question de temps), nous y reviendrons pour une plus longue période l'an prochain

Mercredi, 24 avril: Ilet Cabrit (Les Saintes)
Départ à 9h pour une arrivée à l'Îlet Cabrit dans les Saintes (Archipel d'Îles françaises au Sud de la Guadeloupe) à 13h30. Nous y sommes accueillis par Prana et Julia IV. C'est un bel endroit un peu sauvage. Puisqu'il fait soleil (ce qu'on a peu vu depuis 1 semaine), on en profite pour se baigner et jaser avec des Français qui naviguent dans les Antilles depuis 10 ans. L'été, ils laissent leur voilier au Marin en Martinique et retournent pour quelques mois en France - ils nous donnent beaucoup d'informations sur la navigation en Méditerranée.

Jeudi, 25 avril (Les Saintes)
Prana quitte pour la Dominique et Julia IV pour la Martinique. Quant à nous, on va visiter Le Bourg, village sur l'île Terre-de-Haut. Une partie de la rue principale est piétonnière et très jolie. On y fait nos douanes de sortie de la Guadeloupe et on dîne d'une darne de dorade avec sauce chien (sauce créole)- excellent. Il y a plein d'endroits à visiter dans l'archipel des Saintes et c'est vraiment très beau- on s'y attardera beaucoup plus longtemps l'an prochain.


Les Saintes - Coucher de soleil à Ilet Cabrit

Les Saintes- Mouillage du Bourg, Terre-de-Haut


Les Saintes- Le Bourg, Terre-de-Haut


Les Saintes- Le Bourg, Terre-de-Haut


Les Saintes-Rue piétonnière du Bourg, Terre-de-Haut


Les Saintes- Le Bourg, Capitaine fait les douanes de sortie de la Guadeloupe


Les Saintes- Le Bourg, La terrasse où nous avons mangé une excellente darne de dorade à la sauce créole

Vendredi et samedi, 26 et 27 avril (Roseau, Dominica)
Départ à 7h pour un arrêt d'une nuit à Roseau en Dominique.
Ilet Cabrit-  à 6hAM, chèvres (et poules) sur la plage

Les Saintes- Rocher surnommé "le pain de sucre", reconnaissable de loin pour les navigateurs 



Soirée bruyante sous la musique un peu agressante d'un bar local. Puisqu'on n'arrête qu'une nuit, on ne fait pas les douanes et on ne peut aller à terre...

Samedi, départ à 6h30 pour une entrée à Fort-de-France en Martinique à 15h.
Roseau, Dominica

Roseau, Dominica

Roseau, Dominica

Roseau, Dominica- Pêcheurs au travail

 

Dimanche 28 avril au mercredi, 1er mai (Fort-de-France, Martinique)
Note: il a plu énormément durant notre séjour à Fort-de-France, capitale de la Martinique - on se faufilait entre les fortes pluies pour réussir à visiter un peu. Nous avons été confiné au bateau durant 2 après-midi complets pendant lesquels nous avons quand même récolté l'eau de pluie pour nos réservoirs d'eau: il faut trouver le positif dans chaque évènement:-)

Dimanche matin, nous sommes entrés dans une ville fantôme: tout est fermé. Nous avons marché un peu pour se familiariser avec la ville et avons finalement abouti au McDonald pour le lunch et accès WiFi (et oui, le même que chez nous!!! - on avait le choix entre ça et Poulet PFK...): ce qu'il faut faire pour réussir à prendre nos courriels. Après-midi enfermé au bateau.

Fort-de-France -vu de Vomo

Fort-de-France - Le modernisme

Fort-de-France - Désert le dimanche...
 

Lundi matin, Johanne et moi se rendons au bureau d'informations touristiques pendant que les gars vont chercher des pièces de bateau et une carte Sims pour accès aux courriels. On se rejoint pour le lunch puis promenade dans les rues de la ville en suivant des circuits piétonniers proposés par le centre d'informations touristiques. On a aussi une surprise: on assiste au départ de la 2e étape du tour cycliste Junior (17-18 ans)...commandité en autres par Intersports.


Fort-de-France - Maisons sur la colline ...presque bâties les unes sur les autres


Fort-de-France - Cimetière


Fort-de-France - Malheureusement fermé...


Fort-de-France - Buanderie...extrêmememt moderne, même pas besoin de rester sur place


Fort-de-France - Jolie maison


Fort-de-France -Bibliothèque Schoelcher...bâtie en France, défaite en morceaux, transportée en Marrtinique et remontée


Fort-de-France - Tour cycliste Junior...début de la 2e étape

Mardi matin, après une autre forte averse, on retourne à terre pour aller au marché local couvert où on y trouve des étals de fruits/légumes, des vêtements, et multitude de produits locaux. On y rencontre une marchande de fruits bien sympathique qui nous fait goûter à différents fruits...on repart les bras chargés!!!

On en profite également pour avaler un lunch créole: ti-punch (apéro à base de rhum, lime et sucre de canne), accras et poisson - bien meilleur que le McDo!!!

Sur le chemin du retour au dinghy, on se fait prendre par une autre forte averse. On s'abrite sous un abribus et on jase avec un Martiniquais qui nous confirme que cette météo est anormale et que ce n'est pas la saison des pluies...ça va être beau lorsque ce le sera!!!


Fort-de-France - Les enfants apprennent à faire du vélo ...incluant la signalisation routière (arrêt, cédez, etc)


Fort-de-France - Marché couvert


Fort-de-France - Épices fraîches au marché


Fort-de-France - Notre marchande de fruits


Fort-de-France - Resto Chez Hector - Ti-punch et accras

Fruit de la noix d'accajou- extrêmement astringent

Tamarin - excellent (plein de tamariniers dans les îles)

Mercredi, journée de pluie. Travaux sur le bateau

Jeudi, 2 mai (Grande-Anse d'Arlet, Martinique)
Petite navigation d'une heure et demie vers le Sud. En après-midi, on va visiter le village et marcher sur la plage. Mouillage très rouleur et pas confortable

Grande Anse d'Arlet

Grande Anse d'Arlet

Vendredi, 3 mai (Le Marin, Martinique)
Ce matin, on se sépare des Panache. Ils se rendent à Rodney Bay, Ste-Lucie, chercher leur fils et sa copine qui arriveront dimanche pour un séjour de 2 semaines. Ils reviendront sur la Martinique mardi prochain - on se rejoindra à Ste-Anne.

Le Marin est la place pour les navigateurs qui veulent faire des travaux sur leur bateau. Beaucoup de magasins et de main-d'œuvre spécialisés. Très grosse marina et beaucoup de bateaux au mouillage. Notre intention est d'y rester une nuit, le temps d'aller acheter des pièces de bateaux pour des travaux que nous aurons à faire à Grenade, et d'aller s'ancrer à Ste-Anne.
 
Le Diamant, croisé sur notre route vers le Marin - un vrai gruyère....

Samedi 4 au lundi 6 mai (Le Marin, Martinique)
Les vents ont tourné Sud et le mouillage de Ste-Anne devient rouleur. On décide donc de rester au Marin où c'est presque mer d'huile et de faire du rattrapage dans nos activités (écrire ce blog et préparer les photos/vidéos pour moi et travaux pour Benoît dont réparer le dinghy qui a été abimé à Fort-de-France).

Dimanche, Prana et Bleu Marie se pointent au mouillage - ils en avaient assez de rouler à Ste-Anne. Apéro improvisé sur Vomo- on fait la connaissance des Bleu Marie.

Lundi: journée d'approvisionnements avant le départ et apéro super agréable sur Prana.

Mardi 7 au lundi 13 mai (Ste-Anne, Martinique)
Mardi matin, après avoir fait le plein de diesel et d'eau à la marina du Marin, on navigue une petite demi-heure pour se rendre à Ste-Anne. Les Panache arrivent en cours d'après-midi, on est bien contents de les retrouver. Ici, l'eau est belle et on peut enfin se baigner...

Mercredi et jeudi sont 2 journées fériées pour la Martinique. Il y a donc beaucoup de locaux sur les plages. Mercredi, on visite Ste-Anne (dont le marché local) et on marche jusqu'au Club Med "Les Boucaniers". Au retour par la plage, on admire la course de Yoles, ces petits voiliers sans moteur, sans quille ni dérive. Le déplacement se fait uniquement par les voiles (multicolores) et par le poids des humains qui se déplacent sur des bâtons perpendiculaires au voilier.
 
Ste-Anne - Marchande de noix de coco


Ste-Anne - Mouillage


Ste-Anne - baguettes, croissants, pains au chocolat, éclairs au chocolat,etc...
délice pour les yeux seulement (on surveille notre tour de taille)


Ste-Anne - Jolie maison
Ste-Anne, Martinique - Course de Yoles from Lise Monette on Vimeo.


Ste-Anne - Yole en course


Ste-Anne - Yole en course


Ste-Anne - Yole en course
Ste-Anne - Yole en course


Ste-Anne - Yoles en face de la plage

Jeudi, 9 mai- Anse aux Salines
On décide de se rendre à l'anse aux Salines où se trouve une magnifique plage. Pour ce faire, on prend un sentier pédestre boisé pendant 1.45 minutes. Arrivés sur place, on a dîné dans un petit resto local (poisson) puis on s'est baigné dans une eau turquoise au fond de sable blanc. Retour par le même chemin en fin d'après-midi - belle journée d'exercice.

Plage déserte le long du sentier

Les Salines - lunch au resto local, les 2 pieds dans le sable

Les Salines, on s'amuse dans l'eau

Les Salines - Capt. Benoît n'aime pas beaucoup le soleil...

Plage des Salines

Croisé sur le sentier...

Ça monte...

Pour les 3 prochains jours, on a loué une automobile 7 passagers.

Vendredi, 10 mai - Balata
On quitte à 10h15 pour se rendre à la Basilique de Balata (réplique au 1/5 de Montmartre) et au Jardin de Balata. On doit passer par Fort-de-France sur une autoroute similaire à notre Métropolitain: et bien oui, nous sommes pris dans le trafic - on se croirait à Montréal...

Après avoir visité la basilique (un peu décevante car peu entretenue), on arrête dîner dans un snack sur le bord de la route. Il y a de la place pour 12 personnes et une vue imprenable sur la vallée et les montagnes. Notre restaurateur prend notre commande (choix entre poulet, côtelette de porc ou merguez grillés) et part son BBQ au charbon de bois- c'est les îles, il ne faut pas être pressé...En parallèle, il prépare une glace coco (crème glacée à la noix de coco) dans une grosse sorbetière manuelle localisée sur le bord de la route...Comme on veut en manger pour dessert, on décide de mettre la main à la pâte et chacun notre tour, on tourne la manivelle...Très bon lunch, beaucoup de plaisir et glace coco pour dessert...nous serons de retour l'hiver prochain.
 
Balata- Resto Source Agathe

130510-Balata-Lise et la sorbetière from Lise Monette on Vimeo.
Balata - Benoît à l'oeuvre pour une bonen glace coco


Le Jardin de Balata, crée par un Martiniquais d'origine française, est une pure merveille. Ayant voyagé à travers le monde, il a rapporté des plants d'arbres et de fleurs et bâti ce jardin sur une période de 30 ans. Il n'y a pas de mots pour décrire cet endroit. C'est un endroit zen où on se promène avec le bruit du vent dans les arbres et les sons des oiseaux. C'est tellement empli de sérénité que nous parlons très peu et à voix très basse.
Martinique- Jardin de Balata from Lise Monette on Vimeo.
  

 

Plantes sans racines - elles doivent avoir de l'eau tous les jours

Ficus étrangleur- il croit autour d'un autre arbre (dans ce cas-ci, un palmier) sans le tuer


Alpinias géant

Rose de porcelaine - très populaire en Martinique

Palmier royal



Fleur de bananier

Fleur importée de Chine - feuillage magnifique

Pont suspendu duquel on a une belle vue sur l'ensemble du jardin...mais ça bouge beaucoup!!!

Régime de bananes...dans le stationnement juste devant notre auto



Samedi, 11 mai - Habitation Clément

On prend la route du côté Atlantique de l'île pour se rendre à l'Habitation Clément. C'est le domaine d'une ancienne fabrique de rhum. En plus de l'ancienne distillerie (les rhums Clément sont aujourd'hui produits dans une distillerie plus moderne), on y trouve 4 chais qui contiennent des milliers de litres de rhum vieillissant en barils de bois (quelle belle odeur!!!), les anciens bâtiments dont la maison principale datant du 18e siècle (monument historique depuis 1996) et un parc magnifique avec plus de 500 espèces végétales. Bien sûr, la visite se termine par une dégustation (6 rhums bruns et 8 rhums punch) et la boutique où nous nous sommes évidemment procuré quelques bouteilles...


Ficus étrangleur

Allée de palmiers royals

Ajouter une légende

Palmier Glou-glou

Canne à sucre


Habitation Clément - Rhum vieillissant en barils de bois

Habitation Clément - Anciens batiments

Habitation Clément - Benoît au repos avec son audio-guide

Habitation Clément - La cuisine appelée "la case à potins"

Habitation Clément - La maison principale , architecture créole

Habitation Clément - Les portes étaient basses à l'époque

Habitation Clément - Frises de bois au haut des murs

Habitation Clément
 

Habitation Clément - Terrasse de la maison principale

Lunch dans un petit resto créole avec poisson frais.

Dimanche et lundi, 12 et 13 mai
Dimanche matin, nous profitons de l'automobile pour faire nos approvisionnements. Apéro-souper avec les Panache sur Vomo.
Transport des provisions par dinghy

Non ce n'est pas une tarte, c'est un brie avec dattes, noix et sirop d'érable

La journée de lundi est consacrée à tout serrer et à préparer le bateau pour notre navigation de demain vers Ste-Lucie. 

 

2 commentaires:

  1. Hi this nice site. I love this site. I you want to know anything about ‘’Reussir son CV’’ you can visit this site. You are always welcome to this site. If you want to visit this site please click on’’Reussir son CV’’

    RépondreSupprimer
  2. Incroyable, mais Vrai Dieu est toujours Grand. Après plusieurs rejets de ma demande par la banque, j'ai bénéficié d'un prêt grâce à une dame bien honnête . Pour en savoir plus, veuillez simplement prendre contact avec elle par e-mail au : marilinetricha@mail.ru elle offre des prêts de 3 000€ à 3.000.000€ à toute personne capable de le rembourser avec intérêt à un taux faible de 2 % ne doutez pas de ce message. C'est une parfaite réalité. Faites passer le message à vos proches qui sont dans le besoin.
    le remboursement commence 5 mois après avoir reçu votre crédit
    Que Dieu vous bénisse.

    RépondreSupprimer